lundi 18 mai 2015

Attaque de chrysomèles du romarin sur ma lavande

Je vous présente ma jolie et odorante lavande papillon.
Tout en beauté à cette mi-mai, et ce sera un vrai régal cet été...

Sauf que, en l'admirant nonchalamment, j'aperçois un éclat brillant à la base de l'une des tiges... Oh, une jolie créature à la robe mordorée, aux éclats métalliques verts et violets/rouges du plus bel effet.
Quelle chance pour mon appareil photo, me suis-je dit.

Et puis en y regardant d'un peu plus près, en voici une deuxième ! L'appareil photo frémit de bonheur... 
Mais voilà-t-y pas que j'aperçois le brillant d'un troisième individu, et pas loin un autre, puis un autre, puis etc. 
Là, l'appareil photo se met au repos pendant que je m'interroge sur une possible situation de crise. Direction l'ordinateur et recherche sur les dégâts de la chrysomèle du romarin... sur un pied de lavande.

Eh bien c'est du sérieux, la chrysomèle (Chrysolina americana), ce coléoptère mordoré véritable petit bijou, s'attaque au feuillage de la lavande et croque les petits brins tendres. Pire, s'il a eu l'opportunité de pondre, les larves se régalent aussi. Méthode la plus efficace : la cueillette manuelle des individus (secouer les tiges au-dessus d'une bassine ou d'un parapluie pour y faire tomber les bestioles et les larves).

Infestation de chrysomèles du romarin sur lavande papillon (13/05/2015)
Je me suis donc précipitée sur mon pauvre pied infesté et j'ai ainsi récolté 14 chrysomèles adultes (voir l'intérieur du gobelet sur la photo ci-dessus) et nombre d'oeufs (ce sont sauf erreur ces petites choses ovales jaunes agglutinées que l'on aperçoit un peu partout sur les photos). Il reste encore, me semble-t-il, un bon nombre d'oeufs sur la plante : je pense que je vais les ramasser avec un coton-tige...
J'ai aussi aperçu un petit groupe de trois ronds noirs sous une feuille : ce pourrait être trois jeunes larves ("Noires, et très petites à la naissance, les larves passent rapidement au rougeâtre, puis au gris plus ou moins mêlé de brun clair et de blanc" : www.insectes-net.fr).

Ci-dessous un cliché gros plan de la chrysomèle fanatiquement au travail : et que je t'enserre ma tendre feuille de lavande avec les pattes avant pour carrément croquer férocement dedans. Révoltant.
On voit tout autour nombre de brins ainsi grignotés.
A noter que la vilaine a une comparse juste au dessus qui inflige la même torture à ma lavande.
Chrysomèle broutant avec avidité la pousse tendre de lavande
Et dire que l'an dernier ou il y a deux ans, quand j'avais découvert pour la première fois ce si bel insecte au jardin (un individu isolé, il faut dire : cela change la perception !), je m'étais régalée de le prendre en photo et l'avais gentiment laissé en place.
C'est un dilemme, observer la nature, prendre des photos et la laisser en l'état, ou bien faire prévaloir la loi du jardinier avant toutes choses et se débarrasser des parasites mêmes les plus magnifiques !

--> Chronique "insectes" et page des "habitants de mon jardin"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...