mardi 17 juillet 2012

Jon Lord : Keyboards are gonna wear Purple - RIP

Jon (Jonathan) Lord était né le 9 juin 1941 à Leicester. Il est mort à Londres hier 16 juillet 2012, à 71 ans, vaincu par un cancer du pancréas qu'il combattait depuis un an.
Pianiste classique et claviériste de génie : génial et ingénieux, il eut l'idée de brancher son Hammond à un ampli Marschall, et obtint une sonorité proche de la guitare électrique.
Je connais mal ses compositions "solos" (album Sarabande par exemple) mais j'adore WHITESNAKE et je vénère DEEP PURPLE.
C'est en 1968 que Jon Lord a fondé avec Ritchie Blackmore le mythique groupe DEEP PURPLE. Puis il collabora quelques années avec WHITESNAKE.
Les chansons de ces deux groupes entre autres (ceux qui me connaissent savent aussi mon penchant pour Led Zep, The Who...) m'ont aidée à grandir, à forger ma culture musicale, à me sublimer dans l'écoute de morceaux hors du temps et aujourd'hui encore, du Whitesnake ou du Deep P me font tellement chaud au coeur.

WHITESNAKE :
En 1978, Jon rejoint WHITESNAKE, le groupe de David Coverdale.
Voici les albums sur lesquels Jon a collaboré (je mentionne les chansons qui m'ont particulièrement "happée": dont les paroles me reviennent dès les premières notes, sans forcément que les keyboards et Jon soient en exergue, car au sein de Whitesnake, les keyboards étaient plutôt bridés au profit de la voix (DC) et des guitares/batterie) :
  • Trouble 1978 (Lie down a modern love song, Take me with you)
  • Lovehunter 1979 (Long way from home, Walking in the shadows of the blues - We wish you well)
  • Ready an' willing 1980 (Fool for your loving - Sweet talker - Blind man - Ready an' willing)
  • Come an' get it 1981 (Don't break my heart again - Till the day I die - Wine, women and song)
  • Saints and sinners 1982 (Here I go again - Crying in the rain, Victim of love)
  • Slide it in 1984 (Guilty of love, Love ain't no stranger) : le batteur Cozy Powell (1947/1998) a rejoint Whitesnake sur cet album.
DEEP PURPLE :
Après cette parenthèse Whitesnake de 1978 à 1984 (que j'ai aussi adorée), cette même année Jon Lord participe à la reformation de DP (album Perfect Strangers, dont j'ai vu la tournée), et reste dans le groupe jusqu'en 2002.
Je ne peux pas me permettre de donner des détails sur MarK II (Blackmore, Lord, Paice, Gillan, Glover), DEEP PURPLE, les chansons indestructibles, cultes qui font partie de moi, de nous. Pour cela, des experts et aficionados doués vous donnent sur le web les informations les plus pertinentes sur les meilleures plages de concerts ou de disques.
Oui, Jon Lord a co-écrit Smoke on the water...
Ce que je peux dire, c'est que mes frères, mon mari et moi (de la même génération), à nous tous, nous possédons les 33 tours de notre génération (jamais vendus ou perdus !) et CDs. Et nous écoutons toujours cette musique intemporelle et essentielle. Si d'aventure à la radio passe un morceau de DP (Whitesnake de nos jours à la radio : jamais entendu...), vite on monte le son à fond et on hurle les paroles à fond, joie de vivre et bonheur musical. Seule fausse note : oui, je chante archi-faux, mais je sais hurler et je hurle DP quand même.

Deux fois, j'ai eu le bonheur de voir DEEP PURPLE en concert. Moments inoubliables.

Voici quelques morceaux favoris, glanés sur le world wide web (merci la Toile pour ces partages d'émotions entre likers).
Mince que c'est CULTE, que c'est BEAU, que c'est TRANSCENDANT, que c'est VIVANT et que c'est en moi tout ça.

 Child in time : Enregistrement live sur un plateau TV (on voit super bien Jon jouer au clavier), mais avec un public aussi inconsistant et désincarné, j'en suis choquée, quel gâchis !

Smoke on the water

Deep Purple – Highway Star (1972)


Whitesnake – Here I Go Again (1982)

 (version live enregistrée au festival Monsters of Rock de 1983)

D'autres moments d'exception avec Jon Lord :
- le piano à la fin de Woman from Tokyo : http://www.youtube.com/watch?v=Rvkvjummb7g
- et l'insolite : saviez-vous que Jon Lord joue aux claviers sur le tube des Kinks You Really Got Me (1964)

--> Le site de Jon Lord
--> Mon 3e concert Deep Purple à Paris 2012, avec Don Airey aux claviers...

Et une pensée pour deux autres musiciens cultes des '70s, dont la disparition m'a marquée comme si c'était hier :
- Rory Gallagher (02/03/1948 - 14/06/1995) : mince, 17 ans déjà, je me souviens encore de l'annonce de sa mort
- Gary Moore (04/04/1952 - 06/02/2011)

... sans parler du traumatisme de l'annonce de la mort de Freddy Mercury le 24 novembre 1991 (à 45 ans), alors que je me trouvais en déplacement dans un taxi à Francfort, écoutant la radio allemande, et soudain captant sans y croire un truc comme "Freddy Mercury tot". Stupeur totale et émotion partagées avec le chauffeur du taxi, un fan aussi.
Avant cela, tant d'autres, dont Phil Lynott, de Thin Lizzy, décédé le 4 janvier 1986, il avait collaboré justement au "Run for cover" de Gary Moore en 1985, un an avant sa mort.
RIP RIP RIP - Long live Rock'n'roll -  Rock'n'roll will never die.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...