dimanche 3 juin 2012

Jo Nesbo : "Le Léopard", un polar haletant de la Norvège au Congo

Nesbo, Munch, Monet... Norvège - Volcan, coltan... Afrique
***** 2009
Réf pays : Norvège / Congo / Rwanda - Genre : Policier torturé

Mon précédent Nesbo m'avait déçue et j'avais décidé d'en rester là avec la série des Harry Hole.
Mais les mots "Congo" et "Afrique" dans le résumé du Léopard ont eu raison de moi. J'ai entamé le pavé de 700 pages et ne l'ai plus lâché. Dur de lâcher ce bon polar, qui nous colle aux mains comme le type collé à la super glu dans sa baignoire (dans le livre !).
Ayant donc laissé passer plusieurs livres, j'ai retrouvé le bel inspecteur norvégien Harry Hole au fin fond de Hong-Kong. Mais :

- Beau, il n'est plus : squelettique, mâchoire cassée...
- Inspecteur, il n'est plus... Harry a décroché de la police après une enquête cauchemardesque, et décroché de tout.
- Norvégien ? il l'est encore mais n'a même plus de passeport... 

Le Harry terré à Hong Kong est un loser alcoolo, opiomane et accro aux courses de chevaux,  traqué par la mafia pour ses dettes de jeux. Il lui reste pour seul vrai plaisir dans la vraie vie : la soupe aux nouilles de sa gargote.
C'est une belle flic norvégienne qui vient l'extraire de ce gourbis, car Harry reste le seul expert en tueurs en série de la police norvégienne. Des femmes ont été retrouvées la tête "éclatée de l'intérieur": pas de pistes. Harry est mis sur le coup, et se retrouve rapidement en plein conflit entre services de police. Déjà qu'Harry, bien qu'excellent policier, a peu d'amis parmi ses collègues... alors en plus, il envenime la lutte de pouvoirs entre polices. Et se retrouve sous l'autorité de Mikael Bellman, un personnage qui en rappelle d'autres dans les précédentes enquêtes : le beau flic ambitieux et hyper jaloux de Harry. C'est un peu une redite de la part de Jo Nesbo : panne d'inspiration ? Il ne faudra pas nous ressortir ce même profil dans une prochaine enquête !
Harry fuit ses démons, l'alcool, le Jim Beam, les boulettes de haschich qu'il a ramenées en douce d'Asie, les inimitiés dans la police, le souvenir de son ex, Rakel et son fiston Oleg, les affres de sa précédente enquête, son père hospitalisé en phase de cancer terminale, son enfance, la perte de sa mère... Il est torturé, notre inspecteur. Mais il se donne à l'enquête, et la belle flic, Kaja Solness, est sa partenaire...

L'enquête se déroule en hiver et nous conduit en pleine montagne, dans des chalets isolés, sous la neige. Gare aux avalanches, gare aux crevasses. Gare au tueur. L'auteur décrit si bien cette atmosphère en montagne, que le lecteur se prend aussi à chausser les skis, traverser les pistes enneigées, trouver refuge au chalet. Grâce à Jo Nesbo, j'ai vécu ma première avalanche...
Une enquête sans temps morts, et des morts qui s'enchaînent. Qui peut être ce monstre de tueur ? Ce léopard silencieux quand il glisse vers sa proie dans le noir, qui retient son souffle quand la proie suspend sa respiration.
Des fausses pistes à foison, des personnages au sombre passé, des histoires dans l'histoire... le lecteur ne sait plus à quel saint se fier. Et quand enfin aux côtés d'Harry, nous croyons saisir les dessous de l'enquête : bizarre, il reste encore un tiers du livre ! Mince, "on s'est fait eu" !

Une piste mène au Congo et au Rwanda, terres des gisements de coltan, ce métal rare indispensable pour nos téléphones mobiles. Les mines, la misère, le volcan qui frémit et qui a déjà ravagé la ville, le passé colonial, la photo de Léopold roi des Belges, la guerre civile, les tueries. La tuerie. Une fin sombre, comme les bleus à l'âme de l'inspecteur Harry.

"Le Léopard" est un roman noir. Comme son homologue suédois l'inspecteur Kurt Wallander, Harry Hole le norvégien vit seul, même s'il aime une femme. Une vie solitaire, peu de famille autour de lui, comme Wallander, peu d'amis. Mange à la cafétéria du coin. Boit un coup. Déprime beaucoup. Mais on peut compter sur lui. C'est un bon enquêteur.
(Ed. Gallimard/Série noire, 760 p.)

Voir aussi sur ce blog :
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...