mardi 13 mars 2012

Brigitte Giraud : "Une année étrangère" (Allemagne)

Une annee étrangère par Giraud ***** 2009 - Réf. pays : France/Allemagne - Genre : Roman d'apprentissage
Un très, très bon roman.
Laura, une jeune française de 17 ans arrive comme jeune fille au pair en Allemagne pour s'occuper de deux enfants. Nous sommes près de la Baltique, dans la ville natale de Thomas Mann.
Laura a étudié l'allemand bien sûr mais sans en faire une vocation, elle maîtrise mal cette langue mais part dans le pays de Goethe et Thomas Mann pour échapper au climat familial, devenu insupportable depuis la mort par accident de mobylette de son jeune frère. La communication avec ses parents est rompue par cet accident.

Dès son arrivée en Allemagne, Laura manque de repères, de consignes et se retrouve à improviser ses tâches ménagères ou d'encadrement des enfants, faute d'une feuille de route ou d'un ordre établi dans la maisonnée. La jeune ado Suzanne semble n'en faire qu'à sa tête quand il est question d'aller à l'école. Et l'ado Thomas s'emmure dans ses notes de guitare.
Logée au sous-sol de la maison, la jeune fille occupe souvent son temps libre à lire "La montagne magique"...
Toutefois, petit à petit, Laura ne peut que découvrir les dessous du mal-être de la famille... La mère de ces deux enfants s'affaiblit de jour en jour, que de souffrances semble-t-elle endurer seule dans sa chambre... Laura découvre par la force des choses que la maman est atteinte d'un cancer.
Et le père, quel mal le ronge-t-il ? De fait, il  dissimule le secret "honteux" d'être né d'une mère française, qui fut tondue pendant la seconde Guerre Mondiale.
Donc tous les personnages sont des rescapés d'une histoire personnelle et qui les hante. Je vous laisse goûter la fin du récit.
Un livre que je recommande chaudement ! merci Brigitte Giraud.

Petits extraits :

  • "Je dois acheter un journal et du gel pour les cheveux. C'est le seul objectif que je me suis fixé. Mon idée, mon projet. Si je parviens à me donner un but chaque jour, aussi minuscule soit-il, peut-être avancerai-je sans me désintégrer."
  • "J'ai deux choses à accomplir pour demain : acheter un foulard et trouver un "photomaton".
4e de couverture :
"Partie en Allemagne comme jeune fille au pair, Laura, à dix-sept ans, découvre tout d'abord qu'elle ne connaît pas si bien la langue de ce pays étranger. Puis c'est au tour de la famille qui l'accueille, un couple et deux enfants, de la troubler par leur simple mode de vie, leur comportement, leurs habitudes. Est-elle venue pour s'occuper des enfants, pour effectuer des tâches ménagères, pour parfaire cette langue ou tout simplement pour grandir enfin ?
Elle est arrivée dans une famille banale qui paraît moins déchirée que la sienne, moins lourde de secrets et pourtant, peu à peu, Laura va affronter plusieurs mystères : mystère des origines, de la transmission. Elle aimerait tant déceler à travers ces personnages une vérité, un sens qui lui permettraient enfin de combler les vides et les silences de son adolescence interminable. Reconnaît-elle en s'attachant au seul garçon de la famille le petit frère qu'elle a perdu ? A-t-elle raison d'attendre avec autant de fièvre des nouvelles des siens restés en France ?
Parce qu'elle retrouve chez le grand-père des enfants un exemplaire de Mein Kampf, elle est prête à tirer des conclusions hâtives et ne peut s'empêcher de lire ces pages frappées d'interdit qui la révulsent tout en la fascinant. La mère des enfants tombe malade. Le père semble se rapprocher de Laura chaque jour. Que recherche-t-il auprès d'elle ? Laura se demande quel est le prix à payer pour devenir une femme, affronter l'avenir, quitter cette maison pour rentrer dans la sienne."(Ed. Stock, 2009)

--> Voir la page de mes "ROMANS PREFERES"..., dont celui-ci fait partie
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...